La Palme Courvilloise, une toute nouvelle association créée à Courville-sur-Eure

 

 

 

 

De nouvelles activités nautiques sont proposées à la piscine de Courville-sur-Eure par La Palme courvilloise, une association qui vient de voir le jour.

C’est l’heure de se mouiller… Profitant de la réouverture de la piscine intercommunale de Courville-sur-Eure, en avril, une association a été créée en juin : La Palme courvilloise. Le club propose les mêmes activités que La Palme eurélienne, née en 2015 à Mainvilliers, et qui compte une soixantaine d’adhérents. L’objectif est de développer des disciplines nautiques : la nage avec palmes, masque et tuba, le tir sur cible subaquatique, l’apnée, également dénommée « plongée libre », la plongée en bouteille ou encore la photo sous-marine, pour partager des clichés effectués sous les mers et océans.

Marc Lourdelle, le président de l’association, explique : « Nous sommes une dizaine de membres de La Palme eurélienne à habiter Courville-sur-Eure et les alentours. Nous avons choisi ce second lieu d’enseignement et d’entraînement pour sa proximité et la qualité des équipements. »

Afin d’attirer du monde, La Palme courvilloise se montre active durant l’été : « Nous proposons des animations gratuites, tous les dimanches matin, pour permettre de découvrir ce sport mais aussi pour se détendre. Nous recherchons avant tout la zen attitude en oubliant tout stress dans une ambiance détendue. »

Diversification

Parmi les membres, Christophe est devenu, au fil de l’eau, un adepte confirmé. Il précise : « Je pratique la pêche sous-marine en apnée, que j’ai découverte à Tahiti lors d’un séjour professionnel. Cherchant un lieu d’entraînement, je suis devenu membre de l’association. » Le plongeur poursuit : « La mer en surface, ce n’est rien comparé à ses fonds et ce monde où règne un silence apaisant. Mais attention, la mer est un milieu dangereux et il faut être très bien préparé physiquement et surtout ne pas improviser. »

 

La Palme courvilloise souhaite aussi diversifier ses activités pour dynamiser la pratique de la nage et de la plongée : « Nous avons prévu, dans les statuts de l’association, de pouvoir créer un club de natation et nous allons travailler en partenariat avec les maîtres-nageurs de la structure pour le faire. Nous allons aussi demander un second créneau horaire pour développer nos activités autour de la plongée. »

 

Alain Thibaud

Source